Apprendre la Religion Musulmane chez les Savants

Persévérer dans la quête du savoir et ne se ressourcer qu’auprès des savants de religion

La première solution est l’apprentissage de la science légiférée. Il faut en effet veiller à apprendre les connaissances législatives, et persévérer dans cette quête difficile qui exige sacrifice, abnégation, fatigue et surtout patience, car il ne faut pas s’empresser de récolter prématurément les fruits de cette entreprise, ni se soucier d’obtenir des résultats immédiats.

Le savoir est ce canot de sauvetage qui nous mène à bon port, qui nous éloigne du tourbillon houleux des idées empoisonnées et qui ancre en nous la vraie conscience religieuse au sujet de la législation religieuse traitant des affaires de grande importance et des questions scientifiques délicates :

Il faut remarquer que cette quête ne peut atteindre ses objectifs qu’à travers la fréquentation des savants honnêtes, les seuls auprès desquels il faut se ressourcer, car ils sont les « héritiers » des prophètes, les flambeaux resplendissants de la bonne guidée et les astres lumineux dans le ciel constellé. Eux seuls aussi sont autorisés à décréter des fatwas, surtout au moment des crises et des calamités.

C’est pourquoi, il ne faut se référer qu’à eux et ne jamais prêter l’oreille aux discours des demi-savants et de leurs disciples. Allah dit :

« Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. » [Le Créateur, Fatir, verset 28]. Et Il dit aussi, Gloire et Pureté à Lui :

« Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. » [La discussion, al-Mujadala, verset 11]. De même, le Prophète, paix et la bénédiction d’Allah sur lui, a dit : « N’est pas des nôtres celui qui n’honore pas nos plus Agés, qui n’est pas compatissant envers nos petits et qui ne respecte pas nos savants »

La frange égarée ne s’est trompée de chemin que parce qu’elle a tourné le dos aux savants musulmans clairvoyants qui orientent les gens vers la voie lumineuse de la bonne guidée et qui sont les mieux placés pour juger ce qui profitable à la nation et ce qui ne l’est pas, pour décréter le verdict tranchant lorsqu’une affaire suscite des controverses (législatives)concernant l’interprétation des textes religieux, pour exhorter la communauté à s’unifier et pour repousser les épreuves qui pourraient s’abattre sur les sociétés musulmanes. Allah dit :

« Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris [la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement] » [Les femmes, an-Nissa, verset 83].

Dans ce verset, Allah, que Son nom soit glorifié, reproche à Ses serviteurs d’avoir agi de la sorte et leur dicte la bonne conduite qu’ils devraient adopter dans ce genre de situation. En effet, lorsque leur parvient une affaire importante en rapport avec l’intérêt général comme la sécurité des croyants et le bien commun, il ne faut pas qu’ils s’empressent de la diffuser, mais doivent avant toute chose consulter le Messager(sallallahou 'alayhi wa sallam) et les détenteurs du commandement parmi eux.

Les actes d’explosion et de destruction ont commencé à ravager le monde du moment où ces extravagants ont tourné le dos aux savants, les ont dénigrés et dévalorisés :

« Dis: "Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?" » [Les groupes, Az-Zumar, verset 9]. Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah a dit : « Les prédécesseurs de cette communauté ont valorisé cette religion en toute honnêteté et en toute connaissance de cause et ont oeuvré afin que la prédication se diffuse. C’est pourquoi, les dénigrer ou s’attaquer à eux porte atteinte à la religion elle-même et au message céleste qu’Allah a chargé les prophètes de transmettre ».

Dans ce même contexte, Ibn al-Moubarak a dit : « Celui qui dédaigne les savants sera du nombre des perdants dans l’au-delà, celui qui dédaigne les gouvernants sera du nombre des perdants dans la vie ici-bas, et celui qui dédaigne ses frères perdra sa probité ».

Ainsi, la rébellion contre les gouvernants, la désobéissance à ceux qui détiennent le commandement parmi les Musulmans et le dédain des savants engendrent l’insécurité et l’instabilité, portent atteinte à la Charia et s’opposent diamétralement au bon sens et aux textes religieux.



Dossier sur le terrorisme :

jeu. 18 Ramadan
الخميس 18 رمضان



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019