Le Rôle des Savants sur les Jeunes Musulmans

Les savants de l'islam doivent éclairer et guider les jeunes musulmans de la communauté

Ce remède joue un rôle capital dans la lutte contre la tempête du terrorisme dont les vents impétueux ont fini par emporter tous ceux qui suivent bêtement les pseudos et les demisavants, les faux érudits et les semeurs de troubles. Aussi, les vrais savants musulmans doivent-ils multiplier les efforts dans les domaines scientifiques, cognitifs et religieux, et veiller à ce que les jeunes soient bien immunisés contre ce fléau, et ce, en les armant de l’inoxydable bouclier du Savoir.

Il faut également qu’ils leur prêtent une oreille attentive et accordent un intérêt particulier à leurs soucis intellectuels et psychologiques ainsi qu’à leurs ambitions futures. De la sorte, les jeunes générations empruntent la voie de la modération prônée par la législation islamique et ressentent que les propos des savants traduisent réellement leurs sensations, leurs émotions, leurs pensées, les vibrations de leurs coeurs et les émois de leurs Ames.

Dans la même perspective, il faut procéder à l’extirpation de l’idéologie terroriste « déviante » en recourant à l’argumentation et à la démonstration appuyées par des preuves convaincantes, et en s’armant de patience, d’indulgence et de perspicacité, car le chemin de la réforme est souvent très long.

Il faut également exploiter les moyens technologiques contemporains qui garantissent les meilleurs résultats en un minimum de temps, car lorsque les savants n’occupent pas le devant de la scène publique pour une raison ou une autre, les gens vont se rapporter aux ignorants comme l’a affirmé Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) dans ce hadith : « En vérité, Allah n’éteindra pas la lumière de la science dans les coeurs des gens mais plutôt Il tarira ses sources en rappelant à Lui les savants. Quand il n’en reste aucun, les gens se réfèreront à des ignares qui décrèteront des fatwas sans avoir aucun acquis religieux : ils s’égareront eux-mêmes et égareront les gens » [rapporté par al-Boukhari et Mouslim].

Les savants, qu’Allah les protège, sont conscients de la nécessité de mener des actions préventives contre le fléau du terrorisme avant qu’il ne gagne du terrain. Cette noble mission insufflera certes un nouvel élan à la communauté et contribuera à éradiquer les phénomènes de la démesure, de la déviation intellectuelle et de l’abominable terrorisme. Il est grand temps que les savants et les jurisconsultes se mobilisent pour guider les gens vers la voie de la bonne compréhension de l’Islam et pour leur expliciter toutes les questions religieuses et législatives, qu’elles soient d’ordre général ou en rapport avec certains détails délicats et subtils.

Parmi les questions prioritaires qui nécessitent un éclairage particulier, nous pouvons citer : le Jihad, la paix, la guerre, dar al-Islam (« terre d’islam »), dar al-Harb (« terre de guerre »), les relations internationales, les conventions, le régime politique, le califat (al- Khilafa), l’allégeance, la concertation (Ach-choura), « l’écoute et l’obéissance », l’attachement au groupe (des Musulmans), et la sacralité du sang. On arrive par-là à dévoiler la vérité, à dissiper les illusions, les doutes et les exagérations, et à écarter les demi-savants et tous les ignares qui parlent de la Charia et de ses préceptes sans aucune science, ni guide, ni Livre pour les éclairer.

Le statut des jeunes dans la communauté

Les jeunes incarnent l’espoir d’un avenir radieux. Ils sont aussi le bras droit de toute la nation. En effet, c’est grAce à eux que les maux seront – par la grAce d’Allah – repoussés et que les bonnes dispositions et les meilleures résolutions seront prises parce qu’ils sont les fleurs les plus odorantes et les perles les plus précieuses des sociétés. C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons qu’ils sont visés par les ennemis, lesquels cherchent à les manipuler (en empoisonnant leurs vies et en troublant leurs esprits par des idées envenimées) dans le dessein de les impliquer et de les exploiter dans leurs projets criminels.

Il importe ici d’aborder tous les facteurs qui facilitent la manipulation des jeunes, car cela relève des moyens de prévention et de protection contre ce fléau :

a. Le jeune âge : le manque d’expérience et de formation facilite l’exploitation et la manipulation des jeunes, car la période de la jeunesse est marquée par le manque de discernement, la perpétration des erreurs et la course derrière les illusions.

b. L’exploitation de la fougue de la jeunesse : Les jeunes ont un caractère impétueux, surtout après les premiers pas qu’ils font dans le chemin de la rectitude et de l’engagement religieux. Cette fougue ne peut être canalisée que par la sagesse et la raison ; mais – malheureusement – elle a été investie à des fins vicieuses et exploitée pour les pousser dans des précipices périlleux.

c. Les lacunes de l’éducation familiale : La famille est le premier berceau dans lequel se développent les jeunes et apprennent la droiture, la modération, la clémence, la douceur et le rejet de la démesure et de l’extrémisme. Or, si la famille, qui est la première école pour les jeunes, perd son rôle éducatif, ceux-ci seront récupérés par les extrémistes qui façonneront leurs esprits selon leurs passions et leurs idéologies. Aussi seront-ils des outils de démolition et le combustible de ce feu ravageur.

Dans ce cadre, la recommandation prophétique rappelle et exige que la famille assume convenablement sa responsabilité éducative. D’ailleurs, Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « Vous êtes tous des responsables (à l’instar du berger) et vous êtes tenus de veiller sur ceux qui sont sous votre autorité [comme le berger veille sur son troupeau] ».

d. L’oisiveté : L’oisiveté est mère de tous les vices. Elle constitue un danger fatal que ce soit pour les individus ou pour les sociétés. Elle engendre l’inquiétude et la perdition, et mène à la délinquance et au crime. Au moment où le jeune croit s’attacher à une vérité utile, les serres de l’idéologie extrémiste ou les mauvais amis le saisissent pour le précipiter dans les ténèbres de la corruption et de la criminalité. C’est bel et bien le résultat inévitable de l’oisiveté. Allah, l’Élevé, dit :

« Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne. » [L’interdiction, At-Tahrim, verset 6].

e. Le rôle des mass-médias : Aujourd’hui, les mass-médias constituent des armes fatales puisqu’ils manipulent les jeunes – voire les nations – et les orientent vers l’idéologie terroriste qui lance ses flèches vénéneuses à travers les chaînes télévisées, l’internet et les forums, induisant ainsi les jeunes dans le chemin de la violence et de la criminalité.

Pour bien traiter ce fléau et parvenir à le déraciner, il faut compter sur la bonne éducation au sein de la famille et de l’école. Il faut veiller aussi à ce que le jeune soit entouré de bons amis, ne pas se laisser emporter par le torrent des passions(qui pourraient s’opposer aux recommandations des savants) et ne pas aborder des sujets qui pourraient les embrouiller. Créer des espaces qui leur permettraient de cultiver leurs talents, développer leurs compétences et assainir leurs Ames est nécessaire.



Dossier sur le terrorisme :

mer. 21 Dhoul Qi'dah
الأربعاء 21 ذو القعدة



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019