Réserver les Fatwas aux Vrais Savants

Autoriser seulement les savants compétents et habilités à décréter des fatwas

Parmi les solutions efficaces qui méritent la plus grande attention de la part de tous les pays musulmans ainsi que de toutes les institutions législatives et les chaînes télévisées, nous pouvons citer le fait de valoriser le domaine de la fatwa ainsi que le rôle éminent du mufti, rôle qui ne doit pas être octroyé aux demi-savants, aux faux érudits ou aux journalistes qui, en décrétant d’aberrantes fatwas, attisent le feu du terrorisme et sèment par la même occasion les graines de l’idéologie extrémiste.

De même, il ne faut autoriser que les savants compétents et habilités à décréter des fatwas. Aussi les fatwas infondées et impulsives qui dérogent aux règles régissant ce domaine législatif, qui encouragent le terrorisme, et qui sont adoptées par les jeunes inexpérimentés pour justifier leurs attitudes excommunicatoires et leurs actes destructifs, seront-elles rejetées par toute la communauté musulmane.

Le meilleur exemple de la fatwa, qui observe les règles de la Charia et qui est confiée aux personnes compétentes et honnêtes, est celui qu’offre le pays des deux Saintes Mosquées – qu’Allah le protège – devenu, par la grAce d’Allah, une référence dans le monde entier pour tous ceux qui cherchent une réponse législative à leurs interrogations. Il ne faut pas comprendre de cela que le rôle des autres instituions de fatwas dignes de confiance dans le monde musulman est sous-estimé.

Quant au meilleur exemple qui révèle l’impact grandiose de la fatwa décrétée par un illustre savant, on peut évoquer celui de l’Imam Ahmed Ibn Hanbal auquel on a infligé les pires tortures pour l’acculer à modifier sa fatwa concernant la récusation du dogme de la création du Coran. Mettant sa confiance en Allah et s’armant d’une ferme volonté, il a refusé (qu’Allah lui fasse miséricorde) de précipiter la communauté musulmane dans l’équivocité et l’Erreur en décrétant une fatwa erronée et en violant les normes sacrées de la fatwa. Il s’est illustré par sa fameuse phrase : « Je suis prêt à mettre fin à mes jours pour qu’on ne m’oblige pas à égarer tous ces gens-là. »

Que cet illustre savant est pieux et sage ! Espérons que beaucoup de ceux qui se réclament des « gens de la fatwa » s’inspirent de sa conduite dans leur compréhension des textes religieux afin de préserver la nation et ses jeunes des séismes des discordes, des tourbillons des courants égarés et des épreuves.



Dossier sur le terrorisme :

jeu. 18 Ramadan
الخميس 18 رمضان



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019