La déviation intellectuelle

Comment peut-on dévier intellectuellement ?

La question du terrorisme qui ne cesse de tourmenter le monde entier, de préoccuper les politiciens et les dirigeants, d’animer la communauté musulmane et de faire couler beaucoup d’encre, n’est pas indissociable des causes et des motifs qui stimulent ce phénomène et attisent son feu. Ainsi, pour pouvoir le contrer et l’éradiquer, il est indispensable d’élucider ses motifs et d’examiner scrupuleusement ses causes.

La déviation intellectuelle désigne l’écart de l’esprit par rapport à l’éthique communautaire (au sens commun) et au raisonnement judicieux. Elle est définie également comme étant l’infraction aux règles comportementales dans la société. On dit : quelque chose a dévié de son passage, c’est-à-dire qu’il a dérapé et s’est écarté de la route. Les penseurs ont désigné le phénomène de la déviation intellectuelle par diverses appellations, chacun selon ses tendances culturelles. Ainsi, les psychanalystes l’ont nommé « délinquance », d’autres le désignent par « déviation doctrinale ». Quoi qu’il en soit, l’origine de tous ces types de déviation est principalement la pensée et toutes les conséquences du terrorisme en sont les résultats. Quant à la pensée, elle est définie comme étant l’exercice de la raison.

Celui qui jette un regard rétrospectif sur l’histoire de la communauté musulmane se rendra compte que celle-ci était en butte, depuis longtemps, à maintes formes d’aberration spirituelle et que la déviation intellectuelle en constitue pour ainsi dire la quintessence. Si certains croyants estiment que les calamités qui s’abattent sur la communauté sont le résultat des déviations comportementales qui gangrènent toutes les sociétés, il n’en demeure pas moins que la déviation la plus dangereuse et la plus ravageuse à travers l’histoire est celle de la pensée et des concepts, car elle a induit beaucoup de gens en erreur et les a éloignés de la bonne voie.

Ainsi, le prédicateur peut se trouver en face de 2 types de personnes : celles qui sont dépravées sur le plan comportemental mais qui sont « saines » intellectuellement, et celles qui sont en revanche dépravées sur les 2 plans (comportemental et intellectuel). Avec la première catégorie de gens, il n’aura certainement pas beaucoup de difficultés pour les ramener dans la bonne voie, vu qu’ils ont déjà un esprit sain, contrairement à la seconde catégorie qui exige de la part du prêcheur un double effort, puisqu’il doit tout d’abord rectifier les concepts erronés dont ses adeptes se réclament avant de procéder au redressement de leurs comportements.

Telle est la situation dramatique d’un grand nombre de jeunes Musulmans aujourd’hui. En effet, la dépravation a affecté tout d’abord les comportements pour atteindre par la suite son apogée en touchant les concepts fondamentaux de cette religion de la rectitude. Il n’est plus étonnant de ce fait de voir notre communauté succomber sous le poids des calamités et revivre l’état d’étrangeté que Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a évoquée dans un hadith authentique rapporté par Mouslim et beaucoup d’autres : « L’Islam a débuté étranger et redeviendra étranger comme il l’était au commencement ».

La question de la pensée saine qui mène le musulman à opter pour la modération et le juste milieu dans ses actions et ses paroles et à se représenter la crainte d’Allah, est un sujet extrêmement important auquel il faut accorder un grand intérêt et une attention particulière, car il représente un critère révélateur des différents degrés qu’atteignent les individus dans leur quête de la Vérité. C’est pourquoi, d’ailleurs, Allah a loué Soulaymane (Salomon) et lui a octroyé la perspicacité et le bon sens (al-fahm). Il a octroyé également la science et la sagesse à Dawoud (David). Littéralement, le mot « al-fahm » en arabe signifie la bonne compréhension. « Fahimaach-chayA », cela veut dire : « bien comprendre une chose » :

« Nous la fîmes comprendre à Salomon. Et à chacun Nous donnAmes la faculté de juger et le savoir » [Les prophètes, al-AnbiyA, verset 79].

Par ailleurs, le Calife Omar Ibn al-Khattab, qu’Allah l’agrée, a dit, dans la lettre qu’il a écrite à Abou Moussa al-AchAri (alors qu’il prenait ses fonctions de juge en Iraq) : « De la perspicacité ! De la perspicacité dans toutes les affaires qui te seront confiées ! » Quant à Ali, ce noble compagnon, qu’Allah l’agrée, il a parlé, lui aussi, de la perspicacité et de « la bonne compréhension du Coran qu’Allah octroie à Son serviteur ». Par ailleurs, Abou Saïd, qu’Allah l’agrée, a dit : « Abou Bakr, qu’Allah l’agrée, saisissait mieux que quiconque parmi nous les paroles du Prophète, paix et bénédiction d’Allah sur lui ». Ahmed rapporte aussi que Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a imploré Allah pour qu’Il accorde à Abdoullah Ibn Abbas, qu’Allah l’agrée, la bonne compréhension de la religion (al-fiqh) et la capacité de pratiquer l’exégèse. C’est un degré plus élevé que celui de l’acquisition de la science.

L’érudit Ibn al-Qayyim dit : « La bonne compréhension (la perspicacité) et la bonne intention relèvent des meilleurs dons qu’Allah pourrait accorder à Son serviteur. Ils sont même les deux faveurs les plus immenses et les plus insignes après celle de la conversion en Islam. En effet, ils sont les piliers et les fondements principaux de la religion qui empêchent le croyant d’emprunter le chemin de ceux qui ont encouru la colère d’Allah et qui ont une mauvaise intention, ou de suivre le sentier des égarés qui manquent de perspicacité. Il sera ainsi du nombre des bien-guidés qu’Allah a dotés de la bonne compréhension et de la bonne intention. Ceux-là sont les gens du droit sentier dont Allah a parlé lorsqu’il nous a ordonné de L’invoquer pour que nous empruntions la voie de la bonne guidée. En fait, la bonne compréhension est une lumière qu’Allah jette dans le coeur de Son serviteur pour lui permettre de distinguer entre le vrai et le faux, le juste et l’Erreur, la bonne voie et la voie de l’égarement, la rectitude et la corruption ».

La chute du Diable, le meurtre d’Abel, la désunion des gens du Livre, l’émiettement de cette communauté, l’effusion du sang des Musulmans et l’hégémonie de leurs ennemis ne sont-ils pas en réalité les conséquences de la déviation « intellectuelle » ? Et quelle était d’ailleurs la cause de l’assassinat d’Othmane, d’Ali, d’al-Houssain, d’Ibn az-Zubayr, d’Ibn Joubir et de beaucoup de figures illustres de cette Nation, qu’Allah les agrée, sinon cette décadence intellectuelle ? Pourquoi a-t-on aussi torturé et flagellé horriblement l’Imam Ahmad, qu’Allah l’agrée ? Pourquoi des milliers d’individus innocents ont-ils été emprisonnés ? Pourquoi les tatars sont-ils parvenus à envahir les contrées musulmanes ? Pourquoi les ennemis de cette religion, les pervers, les Kharijites et les sectes égarées ont-ils réussi à porter préjudice à l’union de lacommunauté si ne n’est à cause de la déviation intellectuelle ? !

Signalons d’autre part que la déviation intellectuelle ne se cantonne pas dans le terrorisme, les troubles ou les bouleversements (quand bien même ces calamités représenteraient les pires conséquences de la dépravation spirituelle), mais concerne tous les aspects de la vie quotidienne. En fait, la dépravation des groupuscules terroristes est le résultat de leur manque d’instruction et de perspicacité, de leur incapacité à étayer leurs propos ou leurs démonstrations par des preuves législatives convaincantes et de l’interprétation partielle et erronée qu’ils font des textes jurisprudentiels, interprétation qui déroge aux finalités suprêmes de la Charia.

Les types de déviation intellectuelle

Pour remédier à ce phénomène dangereux qui a compromis la paix et la sécurité mondiales, il est indispensable de diagnostiquer ce fléau ou plutôt cette épidémie et les causes qui ont engendré cette déviation intellectuelle pernicieuse, laquelle déviation s’est transformée aujourd’hui en un véritable conflit idéel et civilisationnel au sein même de la communauté musulmane. C’est ce qui explique en réalité la désintégration de son union et l’ébranlement de son bel édifice.

Étant donné que la pensée est le fondement de toutes les croyances, des coutumes, des comportements et des conduites, qu’elles soient correctes ou perverses, les plus dangereuses déviations intellectuelles qui sont à l’origine du terrorisme et des calamités sont :

a. La déviation doctrinale

Elle consiste à se détourner de la doctrine des gens de la Sounna et du consensus, et ce, en les contredisant au sujet des beaux Noms et des Attributs d’Allah et au sujet de l’Alliance et du désaveu (al-wala wal Bara), en introduisant des innovations hérétiques et différentes formes d’association, et en adoptant l’approche dialectique et philosophique dans l’interprétation des textes religieux. Cette déviation doctrinale a été la cause de plusieurs catastrophes, depuis l’apparition des Kharijites et des autres sectes égarées jusqu’à notre époque contemporaine.

b. La déviation comportementale et morale

Il s’agit de ne pas respecter les bonnes moeurs et les principes de la bienséance et des convenances, que ce soit dans les paroles ou dans les actions. Beaucoup de gens se sont enlisés dans ce marécage empoisonné : c’est ainsi que leur déviation morale les a poussés à commettre les pires péchés et les pires turpitudes si bien que la société les a dénigrés et rejetés. Et quiconque s’écarte de la bonne voie court un danger imminent, puisqu’il est embourbé dans les fanges de l’injustice, non seulement envers lui-même, mais aussi envers sa famille et envers la société.

La déviation comportementale relève certainement des calamités dont les conséquences sur les peuples et les sociétés sont désastreuses, car le fait de terroriser les autres, de les assassiner, de semer le chaos et d’agir par traîtrise est le comble de la déviation morale. Aussi le monde entier est-il appelé à réfléchir sérieusement et prioritairement à cette question importante.



Dossier sur le terrorisme :

mar. 22 Rabi' 1
الثلاثاء 22 ربيع الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019