S'attaquer aux Savants de l'Islam

Il s’agit entre autres de dénigrer les savants (de religion), de les dévaloriser, de porter atteinte à leur dignité, de remettre en cause leurs intentions, de les diffamer et de les taxer de connivence et de complicité avec les gouverneurs, d’ignorance (de la réalité) et de superficialité. Cette furieuse tempête de haine et cette houle agitée de dénigrement ont fini par ébranler la confiance qu’ont les gens en certaines institutions et personnalités religieuses.

Le fait de s’attaquer aux grands savants de la religion et de la législation islamique et se référer à des sources non fiables

Ibn al-Moubarek a dit : « Quiconque se détourne des paroles des savants (de religion) sera du nombre des perdants au Jour Dernier ». Dans ce même contexte, Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah a dit : « Parmi les vices les plus pernicieux qui affectent le coeur, il y a la rancune qu’éprouve le serviteur à l’égard des croyants pieux et des bien-aimés d’Allah (awliyA Allah) qui sont les dépositaires de la foi musulmane après les prophètes ».

Par ailleurs, le cheikh Ibn Outhaymine a dit : « La dévalorisation des grands savants, célèbres par leur piété et leur érudition, est un crime qui ne porte pas seulement atteinte à leur propre personne mais aussi et surtout à la science religieuse dont ils sont les dépositaires, et il va sans dire que cette dévalorisation aura pour conséquence d’empêcher les gens de se ressourcer auprès d’eux. C’est ainsi que se perdra toute la Charia ou quelques-uns de ses pans. Il s’agit là de l’une des plus grandes atteintes contre l’Islam et les Musulmans ». Il a dit également : « …et la rébellion des gens contre les savants (de religion) nuit profondément à la Charia ».

Les jeunes générations bien éduquées doivent de ce fait se méfier de ces sentiers tortueux et ténébreux de crainte qu’ils ne les précipitent dans les marécages de la terreur, de l’effusion du sang et des idéologies intruses et aveuglantes. Certains prennent pour modèles les gens qui ont une connaissance religieuse superficielle, car pour eux, ils sont sincères et véridiques. Or, la sincérité et la véracité ne sont pas des critères suffisants pour attester de l’aptitude de tel ou tel savant à décréter des fatwas relatives aux situations difficiles et aux calamités.

D’autres se fient, à tort, à certains prédicateurs talentueux ou se trompent par les apparences fascinantes de certains adorateurs pieux, croyant qu’ils sont habilités à trancher dans les affaires décisives. Aussi les suivent-ils aveuglément alors que Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « Parmi les signes de la fin des temps, il y a le fait de s’adresser aux minuscules savants en vue de l’acquisition du savoir ». Par « minuscules », le Prophète entend les hérétiques qui innovent en religion et les novices qui manquent de savoir religieux et n’ont pas une vision profonde de la réalité, de l’histoire et des précieuses moralités dont elle regorge.



Dossier sur le terrorisme :

mer. 17 Joumada 1
الأربعاء 17 جمادى الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019