Le Pelerinage

Le Pelerinage en Islam : al Hadj

Quel est le statut légal du hadj ? Le hadj est un pilier de l'islam. Il est obligatoire une seule fois dans la vie de chaque musulman ayant la capacité. Quant à celui qui le fait plusieurs fois, c'est considéré comme une oeuvre surérogatoire (tatawwou'). Allah dit dans le Coran :

« Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui sont les moyen, d'aller faire le pèlerinage de la maison. Et quiconque ne croit pas… Allah se passe largement des mondes » [Sourate 3, verset 97].

Et dans la sounna, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit « Ô gens, Allah vous ordonne d'accomplir le hadj. L'un des compagnons lui posa la question : s'agit-il d'une obligation annuelle ? Le prophète ne répondit pas. Suit à l'insistance du compagnon, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) répondit : si j'avais dit oui, il serait devenu une obligation annuelle et vous n'auriez pas pu l'accomplir. » [Mouslim]

« AS-Safâ et Al-Marwah sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait l'Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. Et quiconque fait de son propre gré une bonne œuvre, alors Allah est Reconnaissant, Omniscient. » [Sourate 2, verset 158].

« Ils t'interrogent sur les nouvelles lunes - Dis: « Elles servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le hajj [pèlerinage]. Et ce n'est pas un acte de bienfaisance que de rentrer chez vous par l'arrière des maisons. Mais la bonté pieuse consiste à craindre Allah. Entrez donc dans les maisons par leurs portes. Et craignez Allah, afin que vous réussissiez ! » [Sourate 2, verset 189].

Selon l'imam Shafi'i, le musulman peut retarder l'accomplissement du hajj à condition qu'il le fasse avant sa mort, sinon, il sera coupable d'un grand péché (fardoun 'ala at-tarakhi). D'après les 3 autres madhahib (Abou Hanifa, Malik et Ahmed), dès lors que l'on possède les moyen pour accomplir le hajj, on doit le faire. Si le musulman le retarde, il est coupable d'un péché, même s'il accomplira un jour. En d'autres termes, le simple fait de retarder le pelerinage alors qu'on peut l'accomplir est répréhensible. (fardoun 'ala al fawr)

Pour ce qui est de la omra, selon les hanafites et les malikites, c'est une recommandation (sounna), une fois dans la vie. D'après les Shafi'ites et les hanbalites, la omra est obligatoire une fois dans la vie du musulman.

Les mérites du Hajj et de la Omra

Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a été questionné sur la meilleure action auprès d'Allah. Il a répondu : la foi en dieu et en son prophète, puis, le jihad, puis le pèlerinage agrée. [al-Boukhari et Mouslim]. Notez qu'il a bien dit "agréé", et non pas juste le fait d'aller faire le pelerinage. Si Allah n'accepte pas le hajj pour une raison ou une autre, la récompense mentionnée dans le hadith n'est plus.

Dans un autre hadith, il a dit « celui qui a accompli le hajj pour Allah, toute en évitant d'avoir des rapports sexuels ou de commettre des péchés, revient comme un nouveau né (lavé de ses péchés) ». [al-Boukhari et Mouslim] C'est vraiment une récompense immense. De plus, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) nous a dit que « la omra pendant le mois de ramadan équivaut à un pèlerinage (avec moi). » [al-Boukhari et Mouslim]

Le pélerinage pour un mort ou un malade

D'après la majorité (al djoumhour), il est obligatoire d'accomplir le pelerinage pour un proche décédé. Chez les malikites, c'est seulement si le mort en a fait la demande dans son testament. De même dans le madhab, il n'est pas permis d'accomplir le hadj pour une personne malade de son vivant. Pour la majorité en revanche, c'est possible. Par contre, si le malade est guéri, il doit accomplir le pelerinage et faire fit du hadj fait pour lui. Chez les hanbalites, il n'a pas besoin de faire le hajj une fois guéri.

Le pelerinage des femmes et des enfants

Selon Ibn Sirine, Malik, et Shafi'i, l'accompagnateur n’est pas une condition de validité du hajj pour une femme. Selon Malik, la femme peut voyager avec un groupe (pour le hajj) tandis qu'elle doit voyager avec une femme digne de confiance d'après Chafi'i.

Pour l'enfant non pubère, son pelerinage est valable mais il doit le refaire une fois majeur. En effet, dans un hadith rapport par Mouslim, une femme interrogea le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) au sujet du pèlerinage de son enfant, et il le valida.



Dossier sur le pelerinage :

mer. 21 Dhoul Qi'dah
الأربعاء 21 ذو القعدة



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019