La haine du musulman et de l’islam : une pandémie islamophobe mondiale ?

Les musulmans du monde entier sont persécutés, maltraités et assassinés par des régimes musulmans et non musulmans. Voici un résumé non exhaustif de la situation alarmante et déplorable des musulmans dans le monde.
la haine du musulman une pandemie islamophobe mondiale
Crédit d'image : Fred Dubois - Agence France Presse
Publié le 28 décembre 2018, par Samir | 16 h 39 min

Qu’arrive-t-il aux musulmans du monde entier ? En Chine, ils sont envoyés dans des camps de concentration. Au Myanmar, ils sont massacrés. En Inde, ils ont été la cible de pogroms systématiques. En Israël, ils sont quotidiennement fauchés, de même qu’en Europe et aux États-Unis où les musulmans sont soumis à une diabolisation et à une persécution toujours plus croissante.

Le sort des musulmans dans leur propre pays n’est pas particulièrement rose. D’un bout à l’autre du monde musulman, les musulmans d’Egypte, d’Iran, de Syrie ou d’Irak, vivent sous des régimes tyranniques, des dictateurs impitoyables, des juntes militaires meurtrières, dont les libertés fondamentales et les droits de l’homme sont déniés. Au Yémen , ils sont massacrés et soumis à la famine. Et si un journaliste ose élever la voix, il est mis en pièces dans le consulat de son propre pays.

Commençons par la Chine et le Goulag chinois

Comment devons-nous comprendre les atrocités criminelles, vicieuses des autorités chinoises dans leurs goulags musulmans ?  Les chiffres et l’idée même sont renversants : l’ONU a signalé que plus d’un million de ouïghours sont détenus dans des « centres de lutte contre l’extrémisme » et au moins 2 millions dans des « camps de rééducation ».

La BBC rapporte aussi que la Chine est accusée d’enfermer des centaines de milliers de musulmans sans jugement dans la région occidentale du Xinjiang. Le gouvernement nie ces accusations, affirmant que les gens fréquentent volontiers des « écoles professionnelles » qui combattent le terrorisme et les religions.

« Les diplomates britanniques qui ont visité le Xinjiang », a déclaré le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Jeremy Hunt, « ont confirmé que les informations faisant état de camps d’internement de masse pour les musulmans ouïghours étaient globalement vraies. » Par ailleurs, nous avons rapporté dans un article que les musulmans sont forcés de boire de l’alcool et de manger du porc dans les camps chinois.

Ce qui se passe en Chine est facilité par l’islamophobie européenne et américaine qui offre une couverture commode. La campagne anti-ouïghour est conçue dans le langage occidental de l’antiterrorisme et de la dé-radicalisation.

Myanmar génocide et au-delà

Nous arrivons ensuite au Myanmar. Le massacre des rohingya à majorité musulmane au Myanmar sous les yeux vigilants de la lauréate du prix Nobel Aung San Suu Kyi a horrifié le monde mais a été maintenu au rythme des années. Depuis 2016, les rohingyas à majorité musulmans dans l’État de Rakhine sont la cible des forces armées et de la police du Myanmar, accusés de nettoyage ethnique et de génocide par les Nations Unies, des responsables de la Cour pénale internationale, des groupes de défense des droits humains, des journalistes et des gouvernements, y compris États-Unis.

Pareil en Inde, le pays où sont violées 100 femmes par jour en moyenne. Les racines de la violence hindoue dirigée contre les musulmans en Inde sont aussi vieilles que l’incitation britannique à la violence communautaire pour maintenir leur propre régime. La liste des massacres musulmans est continue : de 1964 à Kolkata, 1983 à Nellie, 1987 à Hashimpura, jusqu’au massacre de musulmans par le Gujarat en 2002, dans lequel Narendra Modi, qui est maintenant le Premier ministre de l’Inde, a été accusé d’avoir orchestré cette violence.

Le cas de la Palestine

Les Palestiniens musulmans et chrétiens ont fait l’objet d’un nettoyage ethnique systématique dans leur propre patrie, désormais sous l’occupation de l’enclave coloniale européenne d’Israël. Le fils du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a récemment déclaré qu’il « préférerait que tous les musulmans quittent la terre d’Israël« . Facebook a temporairement banni le voyou méprisable de son racisme habituel et supprimé cet appel au génocide. Mais il ne faisait que diffuser ce que son père et d’autres chefs de guerre sionistes pratiquent depuis des décennies en Palestine.

La première puissance militaire n’est pas non plus épargné. La xénophobie historique des suprématistes blancs racistes aux États-Unis dont la communauté afro-américaine est aussi victime, principaux partisan de la colonie israélienne, a entraîné 2 invasions majeures contre des pays musulmans, causant le massacre de nombreux d’entre-eux. Lorsqu’une partie des américains ont élu Donald Trump, ce dernier a lancé sa campagne de terreur et d’intimidation la plus odieuse contre les musulmans aux États-Unis. Son infâme interdiction musulmane, soutenue par la Cour suprême des États-Unis, est la manifestation légale de ce traitement abusif des musulmans.

En Europe également, la haine historique dans sa version extrême du christianisme envers les musulmans ancrée a maintenant atteint des proportions importantes parmi les mouvements racistes, xénophobes et proto-fascistes. L’épicentre de ce nettoyage musulman dans sa gestation actuelle est sans aucun doute la montée de l’islamophobie aux États-Unis et en Europe. Depuis le christianisme européen médiéval, les juifs et les musulmans ont été une source de peur et de haine en Europe. Avec l’Holocauste, la haine des juifs a mené à un génocide. Aujourd’hui, les musulmans ont presque complètement remplacé les juifs dans le rôle du bouc émissaire.

En Australie, où le Premier ministre Scott Morrison vient de reconnaître Jérusalem-Ouest comme la capitale d’Israël, les racistes anti-musulmans bénéficient d’un large soutien parmi les nationalistes xénophobes, dont la célèbre députée Pauline Hanson, qui pense que son pays est sur le point d’être « submergé par les musulmans ».

Assombrissement des horizons

Comme si cela ne suffisait pas, et c’est là le plus gros problème, les musulmans s’entretuent sur la scène mondiale et se chamaillent. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis par exemple, ont conduit une coalition d’États musulmans pour massacrer aveuglement des dizaines de milliers de yéménites. Des millions d’autres souffrent et meurent de la famine. L’objectif principal était d’éradiquer les terroristes chiites houthis soutenus par l’Iran. Mais s’il faut mettre en danger la vie de millions de personnes, cela n’en vaut pas la peine et ils doivent s’y prendre autrement. Les États-Unis et l’Europe sont les principaux responsables de l’armement, mais ce sont ces pays arabes qui ont le doigt sur la gâchette et décident de faire usage de ces bombes destructrices.

En Syrie, ce sont en premier lieu Bachar al-Assad ainsi que ses commanditaires russes et iraniens qui sont responsables du massacre de centaines de milliers de syriens et qui poussent les autres vers des camps de réfugiés à l’intérieur et à l’extérieur de leur pays dévasté. En Égypte et en Iran également, les régimes au pouvoir n’ont eu aucun scrupule à mutiler et à assassiner leurs propres citoyens dans des prisons ou dans la rue. Le massacre de musulmans par Sissi en est l’amère illustration.

Pourquoi une telle pandémie ?

Il ne fait aucun doute que dans chacune de ces circonstances, on peut trouver des explications multiples et variées sur ce qui arrive aux musulmans. Il faut faire la distinction entre les camps de concentrations en Chine et le massacre musulman au Myanmar, de même qu’il faut distinguer le massacre au Yémen et celui commis par Israël en Palestine et ceux de Bachar al-Assad en Syrie.

Mais le résultat net est le même, il y a une pandémie de nettoyage musulman dans le monde qui nécessite une attention urgente. Il n’y a pas de cause unique mais il y a un champ de haine et d’islamophobie dans lequel les musulmans sont considérés comme une menace, comme l’ennemi qui doit être neutralisé, parce-qu’ils sont musulmans, en tant qu’humains, en tant que penseurs critiques et défenseurs de leur propre destins.

Les États-Unis et l'Europe sont les principaux responsables de l'armement, mais ce sont les pays arabes qui ont le doigt sur la gâchette et décident de faire usage de ces bombes destructrices. Cliquez pour tweeter
mer. 17 Joumada 1
الأربعاء 17 جمادى الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019