10 Dernières Nuits du Ramadan

Hadiths sur les 10 dernières nuits du Ramadan

Selon 'Aicha (radiallahou 'anha) : « Arrivé aux 10 derniers jours, le Messager d’Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam) serrait son izar, veillait ses nuits, et réveillait sa famille. » Dans une version, il est précisé : « il veillait ses nuits, réveillait sa famille, redoublait d’efforts, et serrait son izar. » [rapporté par al-Boukhari et Mouslim]

Au cours des 10 derniers jours du Ramadan, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) privilégiait de faire certaines œuvres qu’il ne faisait pas le reste du mois. Dans un Hadith de 'Aicha (radiallahou 'anha) en effet, celle-ci explique : « Le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) alternait les vingt premiers jours entre la prière et le sommeil, mais lorsque survenait les dix derniers jours, il ‘’retroussait ses manches’’ et serrait son Izâr. » [rapporté par Ahmed]

Cela peut vouloir dire également qu’il faisait vivre la plus grande partie de la nuit. Cette hypothèse se fonde sur le propos que rapporte Mouslim dans son sahih, selon lequel 'Aicha (radiallahou 'anha) déclare : « Je ne pense pas qu’il ait passé (sallallahou 'alayhi wa sallam) la nuit en prière jusqu’à l’aube. » Par ailleurs, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) veillait à réveiller sa famille au cours des dix dernières nuits indépendamment des autres jours. Soufiane ath-thawri (rahimahoullah) affirme : « Quand viennent les 10 derniers jours, je préfère que quelqu’un prît la nuit, qu’il redouble d’effort, qu’il réveille son épouse et ses enfants pour la prière s’ils se sentent capables de le faire. » Il est certifié à cet effet que le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) frappait à la porte de Fatima et de ‘Ali pour leur dire : « Ne devriez-vous pas vous lever pour prier ! » [rapporté par al-Boukhari et Mouslim]

Il avait pour habitude de réveiller 'Aicha (radiallahou 'anha) avant de faire le witr, au terme de sa veillée qu’il consacrait à la prière. Les textes encouragent les époux à se réveiller mutuellement la nuit pour se vouer à la prière et éventuellement asperger de l’eau sur le visage du conjoint dont le sommeil est trop lourd. D’après al Mawatta, Omar ibn al-Khattab (radiallahou 'anhou) priait la nuit la durée qu’Allah voulait. Au milieu de la nuit, il réveillait sa famille en s’écriant : « La prière ! La prière ! » Il récitait notamment ce verset :

« Ordonne la prière à ta famille et endure-la » [Ta Ha, verset 132]

À cette occasion, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) serrait notamment son izar. Les avis sont partagés pour expliquer le sens de cette expression. Certains savants prétendent que c’est une façon d’exprimer les efforts intensifs et intenses qu’il consacrait à l’adoration, mais cette hypothèse est sujette à discussion. D'autres disent que cela signifie qu’il s’isolait de ses femmes. Une autre hypothèse avance qu’il ne se mettait plus au lit jusqu’à la fin du Ramadan. Dans le hadith d’Anas en effet, il est précisé : « Il pliait son lit et s’isolait de ses femmes. »

Selon Abou Said al Khoudri (radiallahou 'anhou), le prophète a dit (sallallahou 'alayhi wa sallam) : « Ne jeûnez pas sans interruption ; quiconque voudrait le faire sans interruption doit s’arrêter au moins juste avant l’aurore. - Tu jeûnes bien sans interruption (lui a-t-on fait remarquer) - Je ne suis pas comme vous a-t-il répliqué, quelqu’un la nuit me nourrit et m’abreuve. » [rapporté par al-Boukhari]

Visiblement, il (sallallahou 'alayhi wa sallam) continuait de jeûner toute la nuit. Il le faisait probablement pour mieux affronter les dix dernières nuits. Il n’en était pas plus affaibli étant donné qu’Allah le nourrissait et l’abreuvait.

De plus, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) se douchait entre les 2 prières de la nuit. Comme nous l’avons déjà vu avec le Hadith de 'Aicha (radiallahou 'anha), il se douchait entre les 2 appels à la prière (adhan). Autrement dit, entre l’adhan du maghrib et celui d'al isha. Les anciens appréciaient aussi de se doucher toutes les nuits des 10 derniers jours. Certains se douchaient et se parfumaient les nuits les plus propices à la Nuit du Destin. D'autres revêtait en plus des vêtements neufs et se parfumaient.

Il devient clair à travers cela qu’il est recommandé les nuits où l’on espère coïncider avec la Nuit du Destin de se laver et de se faire beau. Cela consiste à se faire propre en se douchant, se parfumant, et en portant des beaux vêtements comme il est légiféré de le faire le vendredi et les jours de fête. Il est légiféré également de se faire beau pour les prières en général. On ne peut embellir pleinement son extérieur sans embellir par-là même son intérieur à travers le repentir et le retour à Dieu en se purifiant le cœur des souillures des péchés. Il ne sert à rien d’entretenir son aspect extérieur et de laisser l’intérieur complètement délabré.

Il n’est pas décent de s’entretenir avec les rois en privé sans peaufiner et purifier le corps et l’esprit en même temps. Que dire des relations avec le Roi des rois, Lui qui connaît les secrets les plus cachés. Il ne se contente pas de regarder vos aspects extérieurs, mais Il considère vos cœurs et vos actes. Quiconque se tient devant Lui doit embellir son corps par sa tenue et son cœur par le manteau de la piété.

Si quelqu’un ne revêt pas l’habit de la piété,
Il est véritablement nu même s’il est tout habillé.

La retraite spirituelle : al i'tikaf

Il est propice à l’occasion des 10 derniers jours de faire l'itikâf, la retraite spirituelle. D’après al-Boukhari et Mouslim, selon 'Aicha (radiallahou 'anha) le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) faisait l'itikaf les 10 derniers jours du Ramadan, et cela, jusqu’à sa mort. D’après al-Boukhari, selon Abou Hourayra (radiallahou 'anha) : « Tous les Ramadan, le prophète faisait une retraite de 10 jours. L’année où il est mort, il a fait une retraite de 20 jours. »

Il faisait une retraite de 10 jours au cours desquels chacun est à l’affût de la Nuit du Destin, pour se couper de toute occupation mondaine. Il en profitait pour se vider l’esprit, pour s’entretenir en privé avec Son Seigneur afin de l’invoquer et de l’évoquer.

La personne en retraite s’isole pour mieux se soumettre à Allah et se consacrer au dhikr. Elle décide de couper tout lien avec le monde extérieur susceptible de lui perturber l’esprit. Elle se tourne corps et âme vers Son Seigneur et se voue complètement à Lui. Sa seule préoccupation est Allah et la recherche de Son agrément. Une fois que les liens, les sentiments, et une certaine complicité se créent, la personne peut dès lors s’abandonner pleinement à Allah dans toutes les autres situations.

La nuit du destin parmi les 10 dernières nuits du Ramadan

« Nous l’avons descendu la Nuit du Destin. Et qui te dira ce qu’est la nuit du Destin ? La nuit du Destin est meilleure que 1000 mois. » [Le Destin, versets 1-3]

Selon Abou Hourayra, le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit au sujet du mois du Ramadan : « Il y a une nuit qui est meilleure que 1000 mois, quiconque est privé de ses bienfaits, sera démuni. » [rapporté par Ahmed et an-Nasai]

L'imam Malik a dit : « On m’a rapporté qu’il fut montré au Messager d’Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam) les œuvres des générations passées, ou ce qu’Allah a voulu lui montrer. Il eut l’impression que celles de sa communauté étaient trop justes et qu’elles ne pouvaient rivaliser avec celles des prédécesseurs dont la durée de vie était plus longue. Allah lui offrit donc la Nuit du Destin qui est meilleure que 1000 mois. »

Concernant les œuvres liées à cette fameuse nuit, il est certifié que le prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque veille la nuit du Destin avec foi et en aspirant à la récompense, il se verra pardonner ses péchés passés. » Il est donc conseillé de demander pardon la Nuit du Destin après avoir redoublé d’efforts dans les bonnes œuvres au cours de cette nuit en question et des 10 dernières nuits en général.

Les 10 derniers jours indiquent aussi la fin du Ramadan. Celui qui en a profité pour faire le bien doit finir ainsi. Celui qui a gaspillé ses heures peut encore bien finir. La dernière œuvre est celle qui prévaut. Il faut profiter du peu de jours et de nuits restants afin de finir sur une bonne action.



Dossier sur le jeûne et le Ramadan

L'avant Ramadan

Introduction au Ramadan

L'importance du mois de Ramadan

Questions sur le Ramadan

Conseils pour le Ramadan

jeu. 18 Safar
الخميس 18 صفر



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019