Faut-il se prosterner dès que l’imam dit « Allahou akbar » ou bien attendre un peu ?

Lorsque l'on prie, faut-il se prosterner dès que l'imam dit "Allahou akbar", ou bien faut-il attendre le "Allahou akbar" du mouadhin qui répète derrière lui comme à Makkah et Madinah par exemple ? A quel moment doit-on se prosterner ?
faut il se prosterner des que limam dit allahou akbar ou bien attendre un peu
Crédit d'image : Saudi Quran Channel
Publié le 20 février 2020, par Samir | 0 h 22 min
Temps de lecture : 2 minutes

A partir du moment où l’imam dit « Allahou akbar« , on peut s’incliner ou se prosterner. C’est la base. Des savants disent que l’imam dit « Allahou akbar » et dans le même temps il descend pour se prosterner. Quand aux fidèles qui prient derrière l’imam, le mieux et d’attendre car les compagnons attendaient que le front du prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) touche le sol avant de se prosterner à leur tour. D’après la sounna, il est donc préférable d’attendre que le front de l’imam touche le sol avant de commencer la descente.

Mais de nos jours cela pose problème. Certains imams sont malheureusement beaucoup trop rapides. A peine la descente entamée des fidèles que l’imam est sur le point se redresser du soujoud. Dans ce cas, on ne peut pas attendre que son front touche le sol car le temps de descendre, il se sera déjà redressé.

On se retrouve avec 2 cas de figure : l’imam habituel, et l’imam d’une mosquée de passage.

1) L’imam de la mosquée de la ville ou du quartier

S’adresser à l’imam dans ces termes par exemple : Ya cheikh (lui rappeler que c’est lui l’imam, le cheikh..), la sounna du prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) comme tu le sais mieux que nous, c’est de descendre seulement à partir du moment où le front de l’imam touche le sol, mais on n’arrive pas à te rattraper (ne dites pas qu’il est trop rapide, dites plutôt que c’est vous qui êtes lents).

L’idée c’est de lui faire comprendre qu’on aimerait qu’il reste légèrement plus longtemps dans sa prosternation de manière à ce qu’on puisse descendre et se prosterner avant qu’il se soit redressé.

2) L’imam d’une mosquée de passage

On peut toujours s’adresser à lui pour le conseiller, mais comme on est seulement de passage, ce n’est vraiment pas la peine de « l’embêter ».

En résumé, si l’on craint que l’imam se redresse avant qu’on ai le temps de se prosterner, on entame la descente dès qu’il dit « Allahou akbar ». Précision importante, ce cas de figure se présente lorsqu’on voit l’imam. Dans le cas où on ne le voit pas, si on le connait et qu’on sait qu’il prends son temps, il vaut mieux attendre légèrement avant de descendre se prosterner. Si on ne voit pas l’imam et qu’on ne le connait pas, alors il est plus prudent de se prosterner dès qu’il dit « Allahou akbar ».

mer. 10 Rabi' 2
الأربعاء 10 ربيع الآخر

Articles récents
attentat de la mecque en 1979 les musulmans sont aussi victimes du terrorisme
le boycott des produits francais suite aux commentaires de macron sur lislam
que passe il entre erdogan et macron
islam plus de 50 mosquees et associations interpellent le president emmanuel macron
egypte al azhar qualifie les propos de macron sur lislam et le separatisme de racistes
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Questions réponses sur l'islam
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2020