Couvrir une personne qui a commis un mal

couvrir une personne qui a commis un mal
Crédit d'image :
Publié le 19 mars 2017, par Samir | 20 h 41 min
Temps de lecture : 1 minute

Quel est le jugement de celui qui découvre qu’une personne persiste à commettre un mal, et qu’il le couvre et se contente de le conseiller dans l’espoir qu’il sera guidé ? Commet-il un péché parce qu’il n’a pas informé les autorités compétentes à son sujet ?

Al hamdoulillah,

Il est permis de le couvrir s’il n’est pas de ceux qui prennent la question du péché à la légère, et qu’il ne sait pas qu’il commet beaucoup de péchés des actes interdits. Dans ce cas, il faut le conseiller, lui dire de craindre Allah et le mettre en garde de récidiver.

Mais si c’est quelqu’un qui commet régulièrement des péchés et des mauvaises actions, alors celui qui s’en apercevra n’aura pas accompli son devoir s’il ne le renvoit pas vers quelqu’un qui peut le punir d’une manière qui l’empêchera de continuer.

Si le péché affecte les droits d’autrui, comme s’il le voit voler chez quelqu’un ou dans un commerce, ou s’il le voit commettre un adultère avec la femme de quelqu’un, il n’est pas permis de le couvrir car c’est une transgression contre les droits d’une autre personne. Elle affecte le mariage de cette personne et c’est la trahison d’un autre musulman. De même, s’il découvre qu’il a tué ou blessé un musulman, il ne doit pas le dissimuler et faire négliger les droits d’un autre musulman. Il devrait plutôt témoigner aux autorités compétentes, de sorte que l’affaire puisse être traitée.

Wallahou a’lam.

Cheykh ‘Abdellah ibn Jibrin (qu’Allah le préserve).

Source : islamqa.info/ar/111911

lun. 11 Joumada 1
الاثنين 11 جمادى الأول

Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Questions réponses sur l'islam
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2022