Un « jour de la punition pour les musulmans », les instigateurs activement recherchés

Il y a quelque jours déjà, un message dérangeant fut diffusé sur les réseaux sociaux en Angleterre. Il appelle à punir un musulman ce 3 avril. Beaucoup de musulmans vivant outre-Manche sont sérieusement préoccupés par ces menaces.
un jour de la punition pour les musulmans les instigateurs activement recherches
Crédit d'image : metro.co.uk
Publié le 3 avril 2018, par Miloud | 18 h 03 min

Le message « Punish a Muslim » (punir un musulman) demande aux citoyens anglais d’agir aujourd’hui, mardi 3 avril, et d’arrêter d’être des moutons. Des récompenses sont prévues en fonction de leurs actions. Au bas de l’échelle des points il y a « abuser verbalement d’un musulman » (10 points). Puis le passage à l’acte commence par retirer les foulards des femmes (25 points), verser de l’acide sur le visage un musulman (50 points), le torturer, le brûler, l’écraser avec son véhicule, et toutes sortes d’atrocités. Cela va jusqu’à « bombarder une mosquée » (1000 points) ou La Mecque (2500 points) au sommet de l’échelle de cette horrible compétition.

Ce message de haine virale a rapidement déclenché une enquête des autorités britanniques. La police anti-terroriste britannique enquête sur plusieurs lettres appelant à la violence contre les musulmans à l’occasion d’une journée destinée à « punir un musulman ». Miqdaad Versi, secrétaire général adjoint du Conseil musulman de Grande-Bretagne, a déclaré : « Malheureusement, cela reflète la haine contre les musulmans qui continue de se manifester parallèlement à la montée de l’extrême droite. Nos élus doivent se lever et prendre des mesures contre l’islamophobie de la même manière qu’ils ont pris des mesures pour contrer le fanatisme d’autres groupes. »

Les attaques contre les mosquées et l’écriture de propos racistes sur ses murs ne s’arrêteront pas tant que le langage de la haine et de l’incitation à la haine contre les minorités continuera. Les partisans de la haine affirment que leur pays sera conquis par ces « étrangers inférieurs ». Ils ne reconnaissent pas le rôle que les migrants ont joué dans le développement. Lorsqu’on a eu besoin d’eux pour stimuler la croissance, tous ont été accueillis. Mais dès que l’« étranger » acquiert la nationalité et commence à devancer les « locaux » dans l’éducation, l’emploi et la réussite, l’acceptation se transforme en réticence, parfois sous forme de haine ouverte.

L’islam est une religion pacifique, de tolérance, compassion et miséricorde.

La société est divisée en 2 groupes. Ceux qui sont facilement influencés par la télé, les messages haineux et qui sont animés par des émotions, tandis que l’autre groupe écoute la voix du bon sens et rassemble les gens sur des valeurs communes. Nous sommes tous dans le même bateau qu’est la France et par conséquent, devons tous naviguer dans la même direction, indépendamment de nos différences.

Dans ce monde connecté, les messages haineux franchissent instantanément les frontières. Une étincelle déclenchée dans n’importe quelle ville du monde peut devenir incendiaire dans une autre. D’un autre côté, beaucoup réagissent sans réfléchir. Tout message qui fustige leur personne, leur religion ou leur communauté suffit à les faire virer au rouge. C’est cette réaction instinctive et souvent violente qui permet à ces extrémistes d’atteindre leurs objectifs et pointer du doigt les mauvais comportements.

sam. 12 Mouharram
السبت 12 محرّم



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2018