Cette région où le prénom « Mouhammed » est interdit

cette region ou le prenom mohammed est interdit
Crédit d'image :
Publié le 14 mai 2017, par Samir | 23 h 57 min
Temps de lecture : 2 minutes

Connu pour être islamophobes, les autorités chinoises de la région de la frontière du Xinjiang, en Chine, ont interdit aux parents de donner aux nouveau-nés des prénoms musulmans, tels que « Mohammed » et « Jihad ».

« Nous avons reçu un avis des autorités municipales selon lequel tous ceux qui sont nés au Xinjiang ne peuvent avoir des noms excessivement religieux ou séparatistes », a déclaré un responsable de la sécurité publique à Urumqi, capitale du Xinjiang. « Si votre famille se retrouve dans une telle situation, vous devriez changer le prénom de votre enfant. »

Ceux qui ne se conforment pas aux nouvelles règles de dénomination ne recevront plus de houkou, un document d’identification important, qui permet l’accès à l’éducation, aux prestations sociales et à l’emploi.

Les nouvelles réglementations étendent les des règles déjà existantes de 2015, qui interdisaient aux nouveau-nés d’avoir des prénoms musulmans tels que « Fatima » ou « Saddam » dans la préfecture de Hotan, dans l’ouest du Xinjiang.

Les 11 millions musulmans de la région, les ouïgours opprimés depuis des années, sont bien sûr visés par ces nouvelles restrictions. Le Xinjiang abrite également une foule de groupes minoritaires plus petits avec des adhérents musulmans, y compris les Mongols, les Tadjiks, les Kazakhs et les Hui.

Les résidents du Xinjiang sont d’avis que ces nouvelles restrictions codifient la discrimination ethnique existante et l’islamophobie auxquelles ils sont déjà confrontés.

« Les Han nous voient comme des gens sanglants et violents », a déclaré un musulman et un mongol qui habite dans le nord du Xinjiang. « Lorsque nous voyageons, ils voient nos prénoms musulmans sur nos cartes d’identité et ne nous laissent pas louer des hôtels ou des appartements ».

Les ouïgours ont connu un nombre croissant de restrictions sur l’habillement, la pratique religieuse et les voyages. Au cours des dernières années, les autorités ont interdit certains symboles de l’islam, comme les barbes et les voiles, tandis que les 800 000 fonctionnaires de la région sont interdits de participer à des activités religieuses.

Les craintes que le Xinjiang, qui partage les frontières avec le Pakistan et l’Afghanistan, devienne un terrain de recrutement et un point de transit pour les groupes terroristes, a incité les autorités à augmenter considérablement les injustices.

dim. 21 Safar
الأحد 21 صفر



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2019