Saad Hariri annonce son retour au Liban d’ici quelques jours

Le Premier ministre libanais sortant, Saad Hariri, a annoncé ce dimanche qu'il reviendrait à Beyrouth d'ici quelques jours, après avoir pris les dispositions nécessaires en matière de sécurité. Il fait ainsi référence aux menaces à sa vie qu'il a mentionnées lorsqu'il a annoncé sa démission au début de la semaine dernière.
saad hariri annonce son retour au liban
Crédit d'image : PressTV
Publié le 12 novembre 2017, par Soumaya | 23 h 08 min

Dans une interview exclusive avec Future TV, une chaîne de télévision libanaise alignée, il a déclaré: « Je me concentre sur l’intérêt du Liban et ma démission est pour son bien ». « Ma tâche principale est de préserver le Liban. Ce qui se passe est une menace régionale pour le Liban. J’ai démissionné et je vais aller au Liban suivre les moyens constitutionnels « , a-t-il déclaré lors de l’interview.

« Le roi Salman me considère comme son fils. Le prince héritier a tout le respect pour moi. La stabilité du Liban est un atout essentiel pour le roi Salman et le prince héritier « , a-t-il ajouté. « Ma démission est un choc positif. Le danger au Liban existe toujours », a déclaré le dirigeant libanais. « L’établissement au Liban est basé uniquement sur l’auto-exclusion », a-t-il ajouté. « J’ai soumis ma démission pour qu’il y ait un réveil. Je reviendrai très bientôt au Liban », at-il réitéré. « Nous devons corriger les choses et adhérer à la politique de distanciation. »

Saad Hariri annonce donc qu’il reviendra « pour compléter les procédures de démission et de négociation » disant cependant être chez lui en Arabie Saoudite : « Je suis chez moi depuis mon arrivée à Riyadh.  »

« La stabilité au Liban est notre intérêt suprême et ma démission est un choc positif qui doit être compris ». « Ma relation avec le prince héritier saoudien est excellente, solide et distinctive, et je le considère comme un frère et il me considère comme un frère », a déclaré M. Hariri. Au cours de l’entretien, il affirme : « Je dis au président Aoun que je vais revenir et négocier les intérêts du Liban. »

Ces déclarations devraient plaire au président libanais, lui qui avait très mal digéré le fait d’apprendre la démission de Saad Hariri comme tout le monde, par voie de presse. Cela va aussi clouer le bec au Hezbollah, qui accusait Riyadh de détenir le premier ministre.

dim. 1 Rabi' 1
الأحد 1 ربيع الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2017