Les musulmans doivent-ils s’inquiéter du projet de loi sur le séparatisme ?

Le président Emmanuel Macron milite pour un « islam français ». Son dernier projet de loi sur le séparatisme va en ce sens. Les musulmans en France dénoncent le terme vague de « séparatisme », tout en avertissant que cela peut accroître les abus contre eux.
les musulmans doivent ils inquieter le projet de loi sur le separatisme
Crédit d'image : Mosquée de Paris
Publié le 24 septembre 2020, par Samir | 23 h 35 min
Temps de lecture : 3 minutes

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chemseddine Hafiz, a attiré l’attention sur la pente sémantique glissante qu’entraîne l’utilisation d’un mot comme « séparatisme », qui affecte en réalité les délais électoraux, faute d’être une loi importante où les musulmans se sentent également protégés contre les abus.

Le président du Conseil français du culte musulman, Mouhammed Moussaoui, a déclaré qu’il s’opposerait à tout ciblage des musulmans qui pratiquent leur religion en respectant les lois. Le recteur de la mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, s’est également dit inquiet de ce climat d’insécurité.

Soulignant qu’il est troublé par la notion de « séparatisme », Kabtane a souligné que les musulmans ne veulent pas se diviser mais au contraire être intégrés. Le projet de loi préparé par l’administration Macron viserait directement les musulmans sous le nom de « lutte contre l’islam politique », ajoute-t-il.

Quels sont les grandes lignes du projet de loi sur le séparatisme ?

1) Le projet de loi comprend des mesures annoncées mettant fin aux imams étrangers détachés et augmentant le nombre d’imams formés en France. Il met également en œuvre une surveillance, un examen et un contrôle stricts du financement étranger des lieux de culte, afin de bloquer les projets suspects. En soit, c’est une bonne chose pour les musulmans de France qui vont devoir se prendre en charge et se responsabiliser au niveau de la formation des imams. Il faudra cependant veiller à qui sera chargé de former les imams en France. Quelle seront leur légitimité auprès de la communauté ? Selon quelle école juridique se feront les enseignements de fiqh ? Vont-il émettre des fatwas pour faire plaisir aux dirigeants ? Cela implique un grand nombre de questions auxquelles des réponses sont nécessaires.

2) « Nous devons savoir d’où vient l’argent, qui l’obtient et pourquoi », dit Macron. C’est normal. Il n’y a rien de choquant dans cette mesure. Les mosquées, instituts et écoles musulmanes n’ont rien à cacher au niveau de leurs finances. Certaines mosquées permettent déjà aux fidèles de consulter leurs comptes et la détail de toutes les dépenses.

3) Parmi ses mises en application, il obligerait les associations à signer un contrat d’engagement sur la laïcité, dont la violation verrait le financement coupé de l’État. Sur ce point, c’est encore flou et on ne sait pas ce que cela va impliquer comme engagements.

4) Le projet de loi chercherait également à pénaliser les certificats de virginité délivrés par les médecins avant le mariage. Ce certificat n’avait de toute façon aucune valeur légale. De plus, son authenticité intrasèque laisse à désirer.

5) Le projet de loi mettrait également fin au programme ELCO, permettant l’enseignement et l’instruction en langues étrangères sans la supervision du ministère de l’Éducation nationale. Environ 80 000 étudiants seront impactés, soit 2% des étudiants en France. L’ELCO compte 9 pays dont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Turquie.

Le président français Emanuel Macron devrait présenter le projet de loi début octobre, avec une grande partie de son contenu encore indéterminé. C’est sans doute ce qui inquiète les cadres religieux cités en début d’article.

Le projet de loi a vu son report définitif à octobre du fait des craintes que dans son état actuel, certains de ses articles pourraient être révoqués par le Conseil constitutionnel français.

sam. 7 Rabi' 1
السبت 7 ربيع الأول

Articles récents
islam plus de 50 mosquees et associations interpellent le president emmanuel macron
egypte al azhar qualifie les propos de macron sur lislam et le separatisme de racistes
reponse a ceux qui font passer leur raison avant les dalils preuves religieuses
la mecque cheikh soudais inaugure le lancement dun robot sterilisateur pour la grande mosquee
pourquoi le chef du pentagone sest il rendu en algerie 14 ans apres son dernier voyage a alger
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2020