Google, Facebook et Twitter accusés d’encourager le racisme

Comme nous l'évoquions précédemment, Google, Facebook et Twitter sont actuellement pointés du doigt dans leur gestion du ciblage publicitaire qui ferme les yeux sur le racisme.
google facebook et twitter accuses dencourager le racisme
Crédit d'image : Léopold Sédar Senghor
Publié le 15 octobre 2017, par Miloud | 23 h 43 min

Il n’y a pas si longtemps, les annonceurs pouvaient cibler leur publicité sur les réseaux sociaux avec des filtres comme « tuer un islamiste radical », « personne qui déteste les juifs », « comment brûler les juifs » ou encore « pourquoi les juifs ruinent le monde », d’après le site d’information ProPublica. Dans le même registre, des journalistes de Slate ont relevé pas moins de 18 groupes publicitaires qui posent des problèmes de racisme.

Depuis, ce genre de catégories a été supprimé. Il résultait d’un algorithme qui proposait automatiquement des groupes publicitaires en fonction des informations renseignées par les utilisateurs dans leur profil Facebook. D’autre part, il n’est pas possible (c’était déjà le cas) de cibler des personnes en fonction de leur origine.

Google n’est pas en reste. Première plate-forme publicitaire du monde, le géant américain proposait aux annonceurs de filtrer les visiteurs par des mots-clés racistes comme « les noirs gâchent les quartiers », « le juif malfaisant » ou « le contrôle juif des banques ». C’est désormais impossible, Google ayant rapidement réagit.

Sur Twitter, on pouvait aussi aisément choisir d’intéragir avec des termes injurieux comme « nègre » ou « nazi ». Pour se justifier, Twitter évoque un bug, ces mots faisait parti d’une sorte de blacklist des mots bannis de publicité.

Ces dérives illustrent la volonté des grandes entreprises du web, dont les revenus publicitaires sont considérables, de donner à leurs clients (les annonceurs), des outils de ciblage le plus fin possible. Ce qui est inquiétant dans l’histoire, c’est que si des annonceurs on l’idée de taper ce genre de requêtes, on peut vraiment s’interroger sur la vision qu’ils ont du rapport à l’autre. Les plateformes publicitaires n’ont fait que répondre aux besoins, ce pour quoi elles sont programmées de manière automatique.

dim. 1 Rabi' 1
الأحد 1 ربيع الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2017