Egypte : Al Azhar qualifie les propos de Macron sur l’islam et le séparatisme de racistes

Macron a dévoilé vendredi des plans pour défendre les valeurs laïques de la France contre l'islam radical, décrivant l'islam comme une religion « en crise » dans le monde entier.
egypte al azhar qualifie les propos de macron sur lislam et le separatisme de racistes
Crédit d'image : AFP
Publié le 7 octobre 2020, par Samir | 23 h 25 min
Temps de lecture : 1 minute

Des universitaires de la prestigieuse institution islamique sunnite égyptienne, Al Azhar, ont dénoncé les propos du président français Emmanuel Macron sur le « séparatisme islamiste » comme étant « raciste » et diffusant un « discours de haine ».

« Il a fait de fausses accusations contre l’islam, qui n’ont rien à voir avec la véritable essence de cette religion », a déclaré l’Académie de recherche islamique d’Al Azhar dans un communiqué samedi soir. Al Azhar est l’un des principaux sièges d’études islamiques au monde et la plus haute institution égyptienne de l’islam sunnite.

« De telles déclarations racistes vont enflammer les sentiments de 2 milliards de musulmans » dans le monde et bloquer la voie vers un dialogue constructif, a ajouté le communiqué.

Macron a également mis en garde contre l’établissement d’une société dans la société, ayant ses propres lois parmi les musulmans de France.

Al Azhar a déclaré que faire de « fausses accusations contre l’islam ou d’autres religions, un tel séparatisme et isolationnisme » allait à l’encontre de la « réalité de ce que ces religions appellent ». Il a également condamné ceux qui exploitent ou utilisent « des textes religieux à des fins déplorables ».

Le discours de Macron est intervenu 18 mois avant les élections présidentielles, où il devrait faire face aux défis de la droite, alors que l’inquiétude du public grandit pour la sécurité en France.

Macron s’exprimait une semaine après qu’un homme ait blessé 2 personnes avec un couperet à viande devant les anciens bureaux parisiens de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, que le gouvernement a dénoncé comme « terrorisme islamiste ».

Jeudi, le Grand Imam d’Azhar, Ahmed Al Tayeb, a exprimé « une immense colère » face à l’utilisation par certains responsables occidentaux du terme « terrorisme islamiste », sans en tenir compte de ses ramifications.

Il a déclaré dans un tweet que de tels termes constituent « une insulte » à la religion et à ses adeptes, et a mis en garde contre leur utilisation par des fonctionnaires, des personnalités publiques et des intellectuels.

sam. 7 Rabi' 1
السبت 7 ربيع الأول

Articles récents
islam plus de 50 mosquees et associations interpellent le president emmanuel macron
egypte al azhar qualifie les propos de macron sur lislam et le separatisme de racistes
reponse a ceux qui font passer leur raison avant les dalils preuves religieuses
la mecque cheikh soudais inaugure le lancement dun robot sterilisateur pour la grande mosquee
pourquoi le chef du pentagone sest il rendu en algerie 14 ans apres son dernier voyage a alger
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Islam et terrorisme - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2020