Des hackers nord-coréens mettent la main sur des plans de guerre sud-coréens

Citant le ministère de la Défense de Séoul, M. Rhee a indiqué que 80% des documents divulgués n'avaient pas encore été identifiés.
des hackers nord coreens mettent la main sur des plans de guerre sud coreens
Crédit d'image : The Independent
Publié le 10 octobre 2017, par Samir | 22 h 39 min

Des pirates informatiques nord-coréens ont volé des centaines de documents militaires classifiés venant de Corée du Sud, y compris des plans opérationnels détaillés impliquant son allié américain, selon un rapport publié mardi.

Rhee Cheol-Hee, député au parti démocrate au pouvoir, a déclaré que les pirates ont pénétré le réseau militaire en septembre dernier et ainsi accédé à 235 Go de données sensibles, a rapporté le quotidien Chosun Ilbo.

Parmi les documents divulgués figuraient les Plans Opérationnels 5015 pour une utilisation en cas de guerre avec le Nord et incluant des procédures pour les attaques de « décapitation » sur le leader Kim Jong-Un. Rhee, membre du comité de la défense du parlement, n’a pas pu être joint pour commenter l’information, mais son bureau a déclaré qu’il avait été cité correctement.

Le rapport intervient au milieu des craintes accrues de conflit dans la péninsule coréenne, alimentée par les menaces continues d’une action militaire du président américain Donald Trump contre Pyongyang pour dompter ses ambitions d’armes nucléaires. Dans son dernier tweet le week-end dernier, Trump a réitéré que les efforts diplomatiques avec la Corée du Nord ont toujours échoué, ajoutant qu' »une seule chose fonctionnera ». Comprenez sous entendu, une attaque militaire.

Le plan d’urgence pour les forces spéciales du Sud a été volé, at-il dit, ainsi que des détails sur les exercices militaires conjoints annuels avec les États-Unis et des informations sur les principales installations militaires et les centrales électriques. Un porte-parole du ministère a refusé de confirmer le rapport, pour des questions de renseignement. En mai, le ministère avait déclaré que la Corée du Nord avait piraté l’intranet militaire de Séoul mais n’avait pas dit ce qui avait été divulgué.

Une grande équipe de hackers 

Selon le gouvernement sud-coréen, Pyongyang dispose d’une unité de spécialistes formés en cyber-guerre de 6 800 personnes. Il a été accusé de lancer des cyber-attaques de grande envergure, y compris le piratage de Sony Pictures en 2014.

L’Union européenne a également prorogé mardi les sanctions visant à punir la Corée du Nord pour ses programmes de missiles balistiques et nucléaires, interdisant l’importation de textiles de l’Etat, la vente de gaz naturel et en limitant les ventes de pétrole brut. Les 28 membres ont adopté les restrictions de l’ONU imposées par le Conseil de sécurité le mois dernier pour punir Pyongyang de son 6ème et plus grand essai nucléaire.

Le Nord a réagi avec fureur lorsque les Nations Unies ont approuvé les nouvelles mesures, affirmant que sa réponse ferait souffrir les Etats-Unis de « la plus grande douleur jamais éprouvée dans son histoire ».

dim. 29 Rabi' 1
الأحد 29 ربيع الأول



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2017