Est-il permis de souhaiter « bonne chance » ou dire « malchance » ?

est il permis de souhaiter bonne chance ou dire malchance
Le 26 mars 2017 par Miloud, à 0 h 54 min | Mise à jour du 26 mars 2017 à 1 h 13 min

Est-il permis de dire « bonne chance » ou « malchance » ?

Al hamdoulillah,

D’abord :

« Chance » (حظ) signifie une part de bien. Al-Azhari (qu’Allah lui fasse la miséricorde) a dit : Al-Layth a dit: « Chance » signifie une part de bénédictions ou de faveur. Fin de la citation de Tahdhib al-Loughah (3/273). Ibn Faaris (rahimahoullah) a dit: « Chance » signifie une part de bien. Celui qui a bonne part de subsistance (rizq) peut être décrit comme très chanceux. Fin de la citation de Majmal al-Loughah (page 215).

C’est la signification de base : la chance se réfère à une part de bien. Le mot peut aussi être utilisé pour désigner la fortune en général, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Al-Fayroozabaadi (rahimahoullah) a dit: La « chance » se réfère à sa part ou à sa fortune. Ou il peut être utilisé spécifiquement pour se référer à sa part de bien. Citation de fin d’al-Qamous al-Mouhit (page 695).

Al-Minnawi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit: La « chance » est une part décrétée. Fin de la citation de l’at-Tawqif (page 142).

Sur cette base, lorsque les gens disent « bonne chance » et autres choses semblables, comme une sorte d’invocation pour la personne à qui il est dit et lui souhaitant bien, il n’y a rien de mal à cela. C’est plutôt louable car c’est une sorte d’invocation pour le bien. Cela dit, on ne doit pas souhaiter ou prier pour la malchance d’un musulman. C’est une transgression et de l’inimitié envers son frère dans la foi.

Deuxièmement :

Si celui qui dit « bonne chance » le dit en disant de quelque chose qui s’est passé, ou si quelque chose de mal lui arrive et il dit que c’était de la malchance, alors il ne semble pas y avoir quelque chose de mal avec cela, insha Allah. Dans le cas de quelque chose de bon qui se passe, il s’agit de parler de la bénédiction d’Allah et de le remercier pour ce qu’il a décrété pour lui. Il est bien connu que des choses peuvent arriver à une personne dans sa vie qui le bouleversent, et c’est une malchance, selon ce que les gens pensent et disent habituellement.

C’est aussi ce que l’on entend par hasanah (bon, bien) et sayyiah (mal, mauvais), qui est mentionné dans des versets tels que le suivant (interprétation du sens) :

« Et si quelque bien leur parvient, ils disent: ‘C’est d’Allah’, mais si quelque malheur leur arrive, ils disent: ‘C’est de toi. Dis : « Toutes choses proviennent d’Allah », alors qu’est-ce qui ne va pas avec ces gens qu’ils ne comprennent rien ? [An-Nisa ‘4:78]

« Et nous les avons essayés avec les bien (bénédictions) et le mal (calamités) afin qu’ils puissent tourner (à l’obéissance d’Allah) » [Al-A’raaf 7: 168].

Il y a beaucoup de versets semblables, bien connus. Mais dans ce cas, Rien dans nos paroles ne doit insinuer le mécontentement avec ce qu’Allah a décrété pour nous, ou qui donne une mauvaise opinion d’Allah ou lui attribuant le mal ou la mauvaise chance.

Troisièmement :

Certaines personnes peuvent dire « bonne chance » ou « malchance », pensant qu’une telle chose s’est produite en dehors du décret d’Allah ou parce qu’il pense qu’il est lié à des choses qui n’ont rien à voir avec l’événement qui se produit, comme attribuer cela aux étoiles, ou certains nombres (13, 666 par exemple) ou jours de la semaine, etc..

Donc, si quelqu’un dit que la chance ou la malchance d’une personne est due à une telle raison, alors ce qu’il dit est faux et haram. La coïncidence avec de telles choses n’est pas la cause qu’Allah a fait pour que ce qui nous arrive soit bon ou mauvais.

Quatrièmement :

Le musulman doit toujours avoir une bonne opinion d’Allah concernant ce qui lui arrive dans toutes ses affaires. Il peut penser qu’il a de la malchance dans une chose qui peut être bonne pour lui. Il est donc préférable d’éviter l’expression « malchance » en toutes circonstances. Allah dit (interprétation du sens) :

« Et peut-être que vous n’aimez pas une chose qui est bonne pour vous, et que vous aimez une chose qui est mauvaise pour vous. Allah sait, mais vous ne savez pas. » [Al-Baqarah 2: 216].

Dans Sahih Mouslim (2999), il est rapporté que Souhayb (radiallahou ‘anhou) a dit : Le Messager d’Allah (sallallahou ‘alayhi wa sallam) a dit: « Quelle que soit la situation du croyant, son affaire est bonne. Si quelque chose de bon lui arrive, il rend grâce et c’est un bien pour lui. Si quelque chose de mal lui arrive, il patiente, et c’est un bien pour lui.

Wallahou a’lam.

Pour lire la réponse complète en arabe : islamqa.info/ar/227312

lun. 29 Dhoul Qi'dah
الاثنين 29 ذو القعدة



Articles récents
Contact | Mentions légales | A propos | Ressources | Blog | Glossaire | Annuaire des mosquées
Devenir musulman - Se convertir à l'islam - Prénom musulman - Roqya
English : al hamdulillah | Arabic : الحمد الله
al-hamdoulillah.com © 2017