Depuis le 1er janvier 2017, toute personne est donneur d’organe par défaut. Si vous mourrez, l’état français a le droit d’utiliser votre corps en pièces détachées, pour en faire bénéficier … [lire la suite]